Un prix

L’histoire du Prix est celle d’une rencontre entre le Champagne et les Chefs, entre une Famille et la Gastronomie. L’idée en est venue un soir de vendanges en 1966 lorsque Claude Taittinger président de la Maison de Champagne accueille au Château de la Marquetterie, Georges Prade, commandeur de l’ordre des Coteaux de Champagne.

Les deux épicuriens évoquent leurs souvenirs, leur attachement pour la cuisine ramenée à ses saveurs naturelles, leurs craintes sur l’évolution de la gastronomie… Ils lancent, autour d’un verre de champagne, un projet, celui d’un concours international gastronomique organisé et jugé par les professionnels pour couronner une cuisine associant le respect des règles classiques et une certaine créativité. Ce prix sera dédié au père de Claude, Pierre Taittinger, disparu l’année précédente.

Propriétaire de la Maison de Champagne, président du groupe familial, député, président du conseil municipal de Paris, Pierre Taittinger était aussi un fin gourmet. À Paris, sa table était réputée comme l’une des meilleures… Ami de Fernand Point, patron de la Pyramide à Vienne près de Lyon, l’un des pères de la nouvelle cuisine, il suivait de très près l’évolution de la gastronomie.
Quoi de plus naturel que le futur concours culinaire lui soit dédié !

Imaginé un soir de rêverie, le Prix connaît une destinée prestigieuse. Très vite, les jeunes chefs couronnés deviennent des stars de la profession. Du jour au lendemain, ils sont reconnus et les portes s’ouvrent devant eux car le concours, très difficile, est réputé pour son intégrité. Il couronne de vrais talents ayant une maîtrise parfaite de la cuisine, à la fois classique et inventive.

À l'aube de ses 40 ans, le Prix Culinaire International Pierre Taittinger prend un nouveau départ. Lorsque Pierre-Emmanuel Taittinger reprend les rênes de la maison de champagne, le Prix devient le « Taittinger », double hommage à une tradition familiale qui perdure et se transmet, et aux chefs qui depuis longtemps déjà l’ont baptisé entre eux le « Taittinger ». Il recentre plus que jamais son attention sur les chefs et continue de gagner en exigence.

Aujourd’hui le Prix a 50 ans et n’a cessé de progresser. Le jury composé de grands chefs s’est renouvelé et est présidé par Emmanuel Renaut, Chef trois étoiles du Flocons de Sel et Meilleur Ouvrier de France 2004.

Voir la liste des lauréats

Les lauréats

  • 1967 M.Michel Comby
  • 1968 M.Guy Legay 
  • 1969 M.Camille Lurkin 
  • 1970 M.Joël Robuchon 
  • 1971 M.Michel Nicoleau 
  • 1972 M. Georges Dumas 
  • 1973 M. Jean Pierre Toulejbiez 
  • 1974 M. Rémi Pommerai 
  • 1975 M. Jean Claude Boucheret 
  • 1976 M. Paul Van Gessel 
  • 1977 M. Yves Menes 
  • 1978 M. Claude Louboutin 
  • 1979 M. Gilles Etéocle 
  • 1980 M. Gabriel Biscay 
  • 1981 M. Philippe Broussard 
  • 1982 M. Philippe Sailly 
  • 1983 M. Francis Dulucq 
  • 1984 M. Hiroshi Horita 
  • 1985 M. Michel Roth 
  • 1986 M. Surjahadi Djajapermana 
  • 1987 M. Ulrich Berhinger 
  • 1988 M. Michel de Matteis 
  • 1989 M. Regis Marcon 
  • 1990 M. Dominique Quay 
  • 1991 M. Bruno Maringue 
  • 1992 M. Michel Izard
  • 1993 M. Laurent Debenest 
  • 1994 M. Yves Merville 
  • 1995 M. Bernard Leprince 
  • 1996 M. Christophe Marguin 
  • 1997 M. Philippe Gauvreau 
  • 1998 M. Vincent Arnould 
  • 1999 M. Pierre-Franck Salomon 
  • 2000 M. Fabien Lefebvre 
  • 2001 M. Karim Boukhari 
  • 2002 M. Stéphane Buron 
  • 2003 M. Stéphane Philippon 
  • 2004 M. Jean-Paul Bostoen 
  • 2005 M. Jérôme Ryon 
  • 2006 M. Charly de Wijs 
  • 2007 M. David Sauvignet 
  • 2008 M. Laurent Wozniak 
  • 2009 M. Nicolas Davouze 
  • 2010 M. David Castagnet 
  • 2011 M. Lars Van Galen 
  • 2012 M. Christophe Schmitt 
  • 2013 M. Bertrand Millar 
  • 2014 M. Jonathan Zandbergen 
  • 2015 M. Jérémy Desbraux 
  • 2016 M. Julien Richard

2016

Julien Richard

1er Sous-chef des cuisines de l’île des Embiez (France)

Hommage à Michel Comby sur l’esprit d’un Turbot à la Nantua reconstitué avec garnitures à base de poireaux et de céleri boule

La finale nationale

Le candidat est convoqué dans un des centres de sélection suite à sa sélection sur dossier. 

L’organisation fournit les ingrédients nécessaires figurant sur les bons d’économat de chaque candidat. Toute marchandise apportée par un candidat sera systématiquement refusée.

Chaque candidat doit se présenter en cuisine à l’heure fixée sur sa convocation, seul sans assistance extérieure. Il est en tenue de travail.

Le candidat dispose de 5 heures pour exécuter deux recettes : une libre (grâce à laquelle il a été sélectionné au comité de Lecture) et l’autre imposée par le Comité d’organisation.

Recette libre sur thème imposé

Le candidat réalise la recette qu’il a conçue pour l’épreuve écrite.

Il trouve sur place tous les ingrédients dont il a besoin et bénéficie de l'aide d'un commis. 

La notation est effectuée sur 200 points et prend en compte la présentation, la cuisson, l’assaisonnement et le respect de la recette.

Recette imposée par le Comité d'organisation

Le candidat doit exécuter une recette qui lui a été communiquée une semaine avant les épreuves.

Le jour du concours, tous les ingrédients nécessaires à l’exécution de cette recette sont fournis.

La notation est effectuée sur 100 points.

La qualité du travail en cuisine

Elle est jugée par les deux Jurys de cuisine et est notée sur 60 points.

Les points obtenus sont ajoutés à ceux du Jury de dégustation pour le calcul du total général des épreuves de chaque concurrent.

  • Recette libre sur thème imposée 200 points
  • Recette imposée 100 points
  • Travail en cuisine 60 points

Résultats

Pour chaque finale de sélection, les résultats sont proclamés le soir même. Le candidat ayant obtenu la meilleure note est invité avec sa compagne à Paris où il participe à la Finale Internationale.

La finale internationale

Déroulement

Trois semaines avant les épreuves, les vainqueurs des finales de sélection reçoivent, en même temps que leur convocation, le thème général de l’épreuve du concours international : une pièce principale (exemples : poisson, crustacés, gibier, volaille…) agrémentée de deux ou trois garnitures. Le tout est dressé sur un plat.

Le candidat recevra également une recette imposée.

La veille du concours, le thème précis du concours est tiré au sort par-devant huissier, ainsi qu’une liste d’ingrédients parmi lesquels le candidat choisit ceux dont il a besoin pour exécuter la recette qu’il doit créer.

La langue officielle du concours international est le français.

Le Comité d’organisation s’efforce cependant de mettre à la disposition des candidats étrangers traductions et interprètes.

Le Concours

Le jour du concours, chaque concurrent dispose de 5 heures pour exécuter son plat.

La notation est faite sur des bases similaires à celles de la recette libre des finales de sélection.

  • Recette libre sur thème imposée 200 points
  • Recette imposée 100 points
  • Travail en cuisine 60 points

Les résultats sont proclamés le soir même et les lauréats célébrés au cours d’une réception donnée par le Champagne Taittinger.

Les Conditions de participation
& déroulement

Les Nations participantes

  • France (principauté d'Andorre et de Monaco comprise)
  • Japon
  • Benelux (Pays-Bas, Belgique & Luxembourg)
  • Suisse
  • Royaume-Uni
  • Allemagne


Trois conditions minimales sont requises pour pouvoir participer au concours

  • Condition d'âge : le candidat doit avoir entre 24 et 39 ans
  • Expérience requise : 5 années de présence dans la profession
  • Lieu d'exercice du métier : le candidat doit travailler dans un restaurant


Candidature spontanée

Un candidat travaillant dans un pays qui ne figure pas dans la liste des Nations participantes peut se présenter au concours.

Son dossier d'inscription, rédigé impérativement en français ou en anglais, devra être envoyé à Reims au Champagne Taittinger.

Si ce candidat est sélectionné il sera affecté dans un des centres de sélection en France.

Mention juridique

L'organisateur se réserve le droit d'écourter, de prolonger la durée du concours, de modifier ou d'annuler ce dernier si les conditions l'exigent. Sa responsabilité ne saurait être engagée de ce fait.

Toute difficulté qui viendrait à naître de l'application ou de l'interprétation du présent règlement ou qui ne serait pas prévue par celui-ci sera tranchée par l'organisateur.

L'organisateur se réserve le droit de filmer le déroulement des finales de sélection et du concours international et de faire usages des images réalisées à ces occasions, sur tout support.

Les candidats participent à un Prix organisé sur deux concours successifs.

Un candidat quel que soit sa nationalité, doit se présenter dans le pays où il exerce. S’il est sélectionné il représente alors ce pays lors du concours international.

Déroulement

Pour l’étranger, les finales nationales sont organisées dans un certain nombre de pays. Chaque finale nationale étrangère consacre un vainqueur, 1er prix du Taittinger national. Il participera à la Finale internationale.

En France, il y a traditionnellement plus de candidats nécessitant ainsi deux finales de sélection : une à Paris sous la Présidence de Michel Roth et une autre en Province. Nous changeons régulièrement de région. De chaque Finale est issu un 1er Prix.

En France comme à l’Etranger, les candidats sont évalués sur deux épreuves distinctes :

Une recette libre de cuisine sur un thème imposé par le Comité d’organisation du « Taittinger » et une recette imposée de cuisine nationale, déterminée par le Président du « Taittinger » de chaque pays.

Sélection sur recette écrite

Début septembre, le Comité d’organisation se réunit en comité de Lecture. La sélection des recettes se fait de façon anonyme.

Cette sélection permet de choisir les candidats admis à se présenter aux épreuves pratiques. Chaque candidat doit proposer une recette personnelle pour 8 personnes sur le thème annoncé. Le dossier à envoyer au comité d’organisation doit être composé de la recette ainsi que d’une photo de cette dernière.

Les candidats dont la recette a été retenue par le Jury, sont admis aux finales de sélection et sont informés par courrier des lieux, dates et heures auxquels ils doivent se présenter.


Télécharger les conditions de participation et de déroulement

Les chefs

Le président du jury

Emmanuel Renaut

Né en 1968, originaire de l’Aisne, Emmanuel Renaut suit sa formation à Laon avant de partir à Paris où il débute dans les cuisines du Crillon. Puis il rejoint Marc Veyrat dont il sera le Second pendant quatre ans. Il poursuit son parcours à Londres où il dirige les cuisines de l’hôtel Claridge’s. Il participe au 31ème Prix Taittinger dont il décroche la troisième place de la Finale Internationale.

En 1998, Emmanuel Renaut s’établit à Megève aux Flocons de sel et obtient une première étoile en 2003 et devient MOF l’année suivante. Une seconde étoile couronne son travail en 2006.

En 2012, c’est la consécration avec l’obtention de sa 3ème étoile Michelin.

Il prend en 2013 la succession de Gilles Goujon à la Présidence du Prix Culinaire International « Le Taittinger ».

Site d’Emmanuel Renaut, président du Prix culinaire

Le jury de dégustation 2016

Présidé par Emmanuel Renaut

Le jury de cuisine 2016

Le Taittinger
des chefs

Cooking
Talent

Le comité d'organisation 2016

Présidé par Emmanuel Renaut
Président d’honneur : Michel Comby

Inscriptions

Télécharger le dossier complet des modalités de participation


Candidats exerçants en France Version Française
Candidats exerçants en BelgiqueVersion FrançaiseVersion Néerlandaise
Candidats exerçants aux Pays-BasVersion Néerlandaise
Candidats exerçants en Suisse
Version FrançaiseVersion Suisse-Allemand
Candidats exerçants au Japon Version Anglaise
Candidats exerçants au Royaume-Uni Version Anglaise
Candidats exerçants en Allemagne Version Allemande



Candidats au Cooking Talent Version Française






Accéder au formulaire en ligne

Actualité du prix


La finale française a eu lieu ce mercredi 20 septembre 2017 au Monte Carlo Bay, toutes nos félicitations à Yohei Hosaka du restaurant Le Chabichou de Courchevel qui a remporté la finale!








Le Taittinger, 50 ans de passion

Durant toute l’année 2016, Bruit de Table a suivi la 50ème édition du Prix Culinaire International Le Taittinger. Au-delà de la victoire de Julien Richard, 1er sous-chef des cuisines de l’île des Embiez, avec son turbot à la Nantua, c’est l’âme de ce concours unique en son genre que leurs caméras ont capté grâce aux témoignages de ses acteurs. Du premier lauréat, Michel Comby, à Amandine Chaignot, finaliste en 2011 et membre du jury, en passant par Michel Roth (vainqueur en 1985), Emmanuel Renaut, président du concours, ou Bernard Leprince (sacré en 1995), membre du jury, tous racontent la place très particulière qu’occupe Le Taittinger dans la défense, la promotion et le rayonnement de la gastronomie française. Tout en reconnaissant le formidable engagement, discret et respectueux, d’une famille soudée autour de Pierre-Emmanuel Taittinger, président du champagne Taittinger, et de sa fille, Vitalie, infatigable ambassadrice de la maison. 

Laissez-vous porter.

Image : Nathalie Bozzone, Lionel Autran, Estelle Chauffour, Paul Olinger

Montage : Afideis Production



Sortie du livre dédié au Prix Culinaire International

Ce livre retrace cinquante ans d’évolutions culinaires et d’aventures humaines. Une quinzaine de lauréats de différents pays se sont livrés au jeu des confidences et racontent l’enjeu de la compétition, ses coulisses. Ils nous font découvrir la recette de leur succès à travers celle du plat qui les a fait monter sur la plus haute marche du podium. Pour compléter ces regards viennent s’ajouter les témoignages de présidents de jury, commis et autres personnages eux aussi impliqués; afin que ce livre soit vivant, cosmopolite et humain à l’image de la grande gastronomie.


Livre disponible à l'achat